• La douance

     

    Un enfant est dit précoce (EIP) quand il a un rythme de développement intellectuel très supérieur à celui normal de son âge, alors que son développement affectif et relationnel correspondent aux normes de son âge.

    Cette différence de croissance entre ces composantes de sa personnalité (on parle de " dyssynchronie " depuis que Jean-Charles TERRASSIER a mis ce fait en évidence) le rend très différent des autres enfants, et oblige à des mesures d'éducation adaptées. Cela est sensible dès une avance intellectuelle de 25% par rapport à l'âge réel (on parle de QI = 125 en âge mental, voir ci-après), soit environ 5% des enfants.

    COMMENT LE RECONNAIT-ON ?

    On reconnaît un EIP par des tests de développement intellectuel. Ils consistent en la comparaison des performances d'un enfant à différents tests avec les résultats normaux d'enfants du même âge. Ces tests sont regroupés sous le vocable QI (Quotient Intellectuel), même s'ils peuvent donner des résultats différents (Age mental ou Répartition statistique de la population).

    On définit comme enfant intellectuellement précoce celui qui dispose d'un QI normalisé supérieur à 125, c'est-à-dire environ 5% de la population.

    Attention : Il n'existe pas encore d'autre manière que le test de QI pour déterminer l'existence du surdouement. Certains enfants peuvent ne montrer quasiment aucun des symptômes décrits dans ce dossier, tout en étant précoces.

    QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES D'UN ENFANT PRÉCOCE ?

    Les enfants précoces présentent des caractéristiques communes qui sont plus ou moins marquées selon le niveau de QI et le type d'éducation.

    La principale caractéristique est la "dyssynchronie" (différences de rythmes de développement entre l'Intellectuel (en avance), l'Affectif et le Relationnel (normaux)).

    Quelques unes des autres caractéristiques sont :

      • Hypersensibilité
      • Très grande curiosité intellectuelle
      • Ennui profond et destructeur quand ils manquent de stimuli intellectuels (e.g. à l'école)
      • Très fort sentiment d'être différent des autres qui apparaît très tôt, même si l'enfant ne se l'explique pas (il peut même se croire fou ou idiot)
      • Méthode d'apprentissage très différente des autres enfants (ce qui peut le rendre complètement inadapté à l'école, où il a 50% de "chance" d'échouer).

    QUE FAIRE SI SON ENFANT PRESENTE CES CARACTÉRISTIQUES ?

    Avant toute autre hypothèse psychologique, il faut le faire tester, et si possible par un test du type Wechsler. S'il apparaît comme surdoué, il faudra en tenir compte dans son éducation. Sinon, il conviendra de rechercher une autre explication (frustration affective, etc.).

    Il est également essentiel de tester ses frères et soeurs !

    QUE FAIRE SI SON ENFANT A ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉ PRÉCOCE ?

    Tout d'abord considérer ce diagnostic comme une chance : vous pourrez lui donner l'éducation qui lui sera adaptée. Et avoir un enfantprécoce peut être très gratifiant.

    L'objectif évident est d'aider son enfant à s'accepter tel qu'il est, à bénéficier de ses forces sans trop subir ses faiblesses. Pour cela, il faut que l'éducation corresponde à son rythme. Un enfant surdoué est un enfant tout à fait normal ET différent : il a donc, comme tout enfant, besoin d'une éducation qui lui corresponde !

    Les points essentiels sont :

      • L'enfant précoce a besoin d'être reconnu à son stade de développement, tant au niveau intellectuel, qu'au niveau affectif. A noter que plus son QI est élevé, plus il risque d'être multi-âges. Ne pas en tenir compte peut avoir des effets destructeurs.
      • Ce qui fait la réussite d'une éducation chez un enfant est encore plus important chez un enfant précoce (l'amour, la stabilité affective, etc.)
      • L'aide d'un psychologue conscient des caractéristiques de l'enfant peut être utile.
      • Il faut évidemment aussi lui permettre de rencontrer des gens qui lui ressemblent, ce qui peut être facilité par les associations spécialisées.

    QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE L'APPRENTISSAGE CHEZ UN ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRÉCOCE ?

    L'enfant précoce n'apprend pas de la même manière qu'un enfant normal : il a besoin de plus de stimuli, et de plus de complexité. Il lui faudra donc une éducation à la fois plus rapide et plus complète : il ne suffit pas d'accélérer les cours, il faut aussi lui permettre d'apprendre plus de choses. Et les informations devront lui être présentées différemment pour répondre à son besoin de complexité.

    QUELLES SONT LES SOLUTIONS ÉDUCATIVES POSSIBLES ?

    Il existe 3 réponses à ces contraintes, l'idéal étant de les employer conjointement.

      • L'enrichissement: consiste en l'augmentation du nombre de sujets appris.
      • L'approfondissement: consiste en l'étude plus poussée des sujets du programme.
      • L'accélération : consiste à limiter le nombre de redites et de révisions du programme. Ainsi, les classes de 6° et de 5° (en France) peuvent être effectuées en 1 seule année, il en est de même pour la 4° et la 3°. Cette solution est nécessaire pour adapter l'éducation au rythme de l'enfant.

    On ne peut parler d'éducation spécifique que si ces 3 méthodes sont employées simultanément. Les solutions intermédiaires (notamment sans accélération) permettent de limiter les dégâts occasionnés à l'enfant, mais ne sont pas complètement satisfaisantes.

    Source site Internet www.douance.org par Philippe Gouillou

    Plus d'infos sur le site de l'AFEP (Association française pour les enfants précoces)

            La douance